Quatre approches à la détente d’ailleurs dans le monde

le

Lorsque notre rythme de vie est frénétique et qu’on ne sait plus où donner de la tête, c’est facile d’imaginer que la détente est une perte de temps. Mais le temps passé à relâcher nos tensions n’est pas une indulgence inutile: il est primordial pour notre santé et notre bien-être. Les avantages de la détente sont si reconnus que différentes pratiques zen sont bien ancrées dans les cultures de nombreux pays du monde. Voici donc un petit portrait de quatre approches à la détente d’ailleurs dans le monde qui, je l’espère, vous inspireront dans votre démarche spirituelle!

Le sabbat

Dans les religions qui reconnaissent l’Ancien Testament, à savoir le judaïsme et certaines branches du christianisme et de l’islam, le sabbat est un jour de repos consacré à Dieu, en souvenir de la Création. Encore aujourd’hui, le samedi, septième jour béni et sanctifié par Dieu, voit les commerces israéliens suspendre leurs opérations, ce qui renforce de manière significative l’identité nationale du seul État juif du monde.

Outre son caractère religieux, le jour du sabbat sert à passer du temps avec ses proches et à renouer avec soi-même. Ce temps de repos nous rappelle nos accomplissements hebdomadaires et donne l’occasion aux pratiquants de songer à leurs aptitudes et leurs ambitions pour atteindre un sentiment de complétude. Loin de moi l’idée de détourner la tradition d’une religion que je n’observe pas, mais je crois qu’il est légitime de s’inspirer d’autres écoles de pensées pour élargir ses horizons spirituels et appliquer un éventail de principes à son mode de vie. Dans ce cas-ci, je pense que le concept de sabbat a un aspect introspectif dont tout le monde pourrait bénéficier, peu importe leurs croyances.

Le hanami

Le contact avec la nature est au centre du zen chez les Japonais.

Chaque année, au début du printemps, les Japonais affluent dans les parcs et les jardins pour célébrer le rituel du hanami, qui signifie “regarder les fleurs”. La période du hanami dure environ dix jours et varie selon la floraison des opulents cerisiers du Japon, ce qui rend la tâche difficile aux touristes qui tentent d’organiser leur voyage autour de cette coutume. L’un des parcs les plus prisés durant cette période est celui de Yoyogi, à Harajuku.

La célébration du hanami est généralement marquée par une ambiance sociale et festive, comme elle consiste à un genre de pique-nique géant, mais on peut toujours contempler les cerisiers par soi-même. En fait, l’essentiel est d’apprécier le contact avec la nature ainsi que le parfum des fleurs, deux sensations bienfaisantes sur le plan psychologique. Petit bonus: la coutume veut que les pratiquants du hanami enlèvent leurs chaussures pour se détendre davantage!

Le tai-chi

Originellement, le tai-chi est un art martial chinois sous forme d’enchaînements de mouvements basé sur l’équilibre, la souplesse et la concentration. Toutefois, la majorité des praticiens contemporains du tai-chi ne s’intéressent pas à son aspect combatif, mais plutôt à ses propriétés énergisantes et anti-stress. En fait, le trait distinctif du tai-chi est qu’à l’inverse de la plupart des arts martiaux, qui ont pour but la défaite d’un adversaire, le tai-chi n’a pas de fin extérieure: il tend plutôt au perfectionnement individuel et à l’harmonie entre corps et esprit. On dit souvent qu’il s’agit d’un exercice plus mental que physique. Notez par contre que les vertus physiques du tai-chi ne sont pas négligeables! Ce sport est un exercice complet qui favorise le bon fonctionnement des organes internes, la flexibilité, l’équilibre et la tonification musculaire.

La “pura vida”

Quoi de plus relaxant que de se laisser bercer dans un hamac?

“Pura vida!” est une expression populaire au Costa Rica, employée un peu à toutes les sauces pour se saluer, se dire que tout va bien ou se souhaiter une bonne journée. Vous l’avez peut-être aperçue en mot-clic pour complémenter les photos d’un voyageur à l’air particulièrement décontracté. Les mots ont cependant moins d’importance que la philosophie derrière “pura vida”: les costaricains sont souvent cités comme l’un des peuples les plus heureux au monde, probablement en raison de leur attitude sans souci et leur propension à profiter des richesses du monde en demeurant toujours reconnaissants. Bien sûr, les plages et le bon temps encouragent la douceur de vivre, mais les bienfaits de l’optimisme et de l’affabilité méritent d’être vantés!

Bref, la sérénité peut s’atteindre grâce à toutes sortes de méthodes différentes, adaptables à vos besoins et vos facultés. L’un des grands avantages de ces pratiques est que leurs principes directeurs sont quasi-universels et qu’elles ne requièrent qu’un tout petit peu de temps et d’effort, prix très modeste pour des résultats spirituels inestimables.

Avez-vous découvert des coutumes zen surprenantes en voyage? Faites-moi connaître vos habitudes relaxantes dans la section ci-dessous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *