Voyager léger en toute sérénité

le

Mon chemin vers un esprit sain a impliqué beaucoup de changements, comme mon immigration et l’affrontement de ma dépendance. Une transition qui fait partie de ma démarche a été la prise de conscience de tout l’excès qui m’entourait et l’adoption d’un mode de vie minimaliste. Cette simplification volontaire guide aussi la planification de mes voyages. Voici mes astuces pour voyager léger et les raisons qui me poussent à croire que peu, c’est mieux!

Simplification volontaire: en marche vers le minimalisme

Par où commence-t-on son cheminement vers une vie sans éléments superflus, qu’ils soient matériaux, émotionnels ou intellectuels? Ça m’a beaucoup préoccupé lorsque j’ai dû franchir l’une des douzes étapes vers la sobriété, soit l’inventaire moral. Deux questions principales m’ont mis sur la bonne voie. D’abord, qu’est-ce qui rend ma vie compliquée? Pour moi, c’était surtout des pensées négatives, des sentiments irrésolus et des objets encombrants qui, sans que je m’en rende compte, me retenaient dans le passé. Ensuite, qu’est-ce qui me rend heureux? Très peu de mes réponses nécessitaient des biens physiques.

En réévaluant mes besoins, j’ai vite compris qu’un désencombrement matériel me ferait beaucoup de bien. Alléger sa vie, c’est aussi alléger son esprit et se permettre de se recentrer. Quand j’ai commencé à tout trier et à réduire mes achats, j’ai été surpris de réaliser à quel point mes choix anti-consuméristes me plaçaient à contre-courant de notre société capitaliste. Mais la mise en pratique du minimalisme en voyage a rendu mes aventures bien plus agréables et propices au ressourcement.

Mes astuces pour voyager léger

Pour être minimaliste en voyage, l’idéal est de tout tenir dans un sac à dos.

Un bagage épuré représente un voyage empreint de liberté, tant physiquement que psychologiquement. C’est pourquoi je mise sur des articles légers pour éviter les blessures et faciliter les déplacements, et que je m’assure de pouvoir tout tenir dans mon sac à dos de 20L. Ça paraît primitif, mais je crois qu’en s’organisant bien et en considérant toutes ses options, la plupart des gens peuvent y arriver! Bien sûr, différents types de voyages nécessitent différents items, mais je vous présente mes conseils d’ordre général:

  • Commencez à assembler votre sac assez tôt pour analyser l’espace et tester différents modes de pliage;
  • Évitez les vêtements aux teintes claires, puisqu’ils se tachent facilement et peuvent vous mettre mal à l’aise lors d’intempéries;
  • Choisissez des vêtements qui s’assortissent bien, mais laissez derrière les jeans, qui sont chauds, lourds et qui sèchent lentement;
  • Rangez une paire de chaussures de trekking dans votre sac et portez une paire de sandales confortables pour le voyagement. Les souliers de trekking sont généralement légers, laissent les pieds respirer et sèchent vite, tandis que les sandales conviennent aux journées standard et aux sorties occasionnelles;
  • Substituez votre ordinateur portable à un téléphone cellulaire, qui est tout aussi, sinon plus pratique pour la musique, les livres audio (plutôt que les bouquins imprimés), la photographie et les applications langagières;
  • Pensez à louer vos équipements de sport ou de camping sur place;
  • Apportez un savon à fonctionnalités multiples, utilisable pour les cheveux, le corps, les tissus, etc. Pas besoin d’une foule de petites bouteilles!

Le pouvoir de l’essentiel

En voyage comme dans la vie de tous les jours, les avantages d’une simplification volontaire sont nombreux. L’intérêt principal du minimalisme, d’après moi, est de créer plus d’espace pour accueillir les choses qui procurent de la joie, s’explorer en profondeur et exercer sa créativité. C’est vrai, lorsqu’on a moins de possessions, il faut faire preuve d’ingéniosité pour résoudre certains problèmes. Arriver à surmonter une épreuve sans clé passe-partout est un accomplissement très gratifiant.

Au contraire de mes expéditions annuelles à l’étranger, l’adoption d’un mode de vie minimaliste est un voyage sans fin. Mais avec le temps et l’énergie que procurent le désencombrement, on peut se consacrer plus activement à notre développement personnel et faire face à nos tares avec une clarté d’esprit exceptionnelle. Pour certains, l’économie d’argent rend le minimalisme très attrayant. Je comprends: cet aspect m’aide beaucoup dans le financement de mes voyages! Mais je crois que la plus grande conclusion que j’ai tirée de cette transition est qu’un mode de vie minimaliste donne lieu à une importante abondance spirituelle. Mes pensées sont moins polluées, et j’ai recours à moins de béquilles externes pour maîtriser mes émotions. Je pense que le minimalisme m’a prouvé que je n’avais besoin que de ma force personnelle et de l’amour des personnes auxquelles je tiens.

Êtes-vous adeptes de minimalisme? Faites-moi part de vos astuces pour vivre et voyager léger dans le forum de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *